You are here

Header image: 
18/05/2016

A l’appelle de l’inspection de l’enseignement, la VVOB a organisé pour la troisième fois une mission d’observation des épreuves hors session des examens d’état des techniques agricoles.

Du 07 au 11 mai dernier soit 5 jours durant, trois équipes mixtes composées des partenaires de l’enseignement et des assistants techniques de la VVOB RD Congo, ont effectué des descentes de terrain dans le Kwilu, le Kongo Central, et Kinshasa.

Une observation pour apprendre et ajuster

Objectif, observer le déroulement des épreuves hors-session de l’examen d’état pour les apprenants des techniques agricoles. Cette mission qui s’est inscrite dans la suite de deux précédentes, était une occasion pour le programme du Congo et les partenaires d’évaluer l’impact du travail abattu par les deux parties pour améliorer la qualité de l’enseignement agricole.

Les équipes déployées ont noté une certaine amélioration quant à l’organisation et la tenue des épreuves. Ceci s’est laissé entrevoir à en croire les missionnaires, à travers l’application des apprenants. Contrairement aux années antérieures soulignent–ils, les questions des épreuves sont mieux conçues, les épreuves beaucoup plus structurées, et les apprenants se sont bien appliqués.

Les observations ont porté sur la passation de la situation d’intégration écrite, la défense du rapport de stage, ainsi que la passation de la situation d’intégration pratique.

Ce constat sur le progrès n’exclut cependant pas les quelques défis qui persistent. Les conditions matérielles d’organisation n’obéissent pas toutes aux règles didactiques, et le manque d’équipement freine dans certains cas la bonne application des apprenants.

Des épreuves selon l’approche par compétence, un aboutissement de la réforme

Il sied par ailleurs de signifier que la VVOB accompagne le gouvernement congolais à côté d’autres partenaires techniques et financiers, la réforme de l’enseignement. Son appui a conduit à la production des nouveaux curricula pour les options techniques agricoles qui sont actuellement utilisées dans toutes les écoles du pays. Outre les curricula, la VVOB a également soutenu ses partenaires de l’inspection dans la formation des enseignants et la production des outils didactiques.

Pour cette année 2016, près de 618.000 finalistes du cycle prennent part aux épreuves, toutes filières confondues. Selon les collègues et partenaires ayant participé à cette mission, il y a lieu d’admettre le travail abattu par la VVOB au fil des années au Congo commence à porter des fruits. Les évaluations selon l’APC en sont un, mais beaucoup d’autres signes d’amélioration de la qualité de l’éducation apparaissent également.